Adrien Arnoux

Adrien Arnoux enchaîne les salles parisiennes… et se retrouve au Fridge !

Originaire de la banlieue parisienne, jadis professeur de guitare, c’est en 2012 qu’Adrien Arnoux s’est lancé dans la grande aventure du stand-up après avoir tenté une carrière dans la musique. Il dit lui-même qu’après avoir découvert le stand-up sur YouTube, son amour pour l’écriture et l’habitude de la scène en tant que musicien rendaient cette reconversion évidente. Le parisien a alors entrepris de faire des scènes ouvertes jusqu’à ce que l’humoriste Shirley Souagnon, avec qui il a régulièrement joué, le prenne sous son aile.
C’est ainsi qu’il se dévoila dans le All Star Comedy Club France de Sugar Sammy et partagé l’affiche avec Noman Hosni pendant quelques soirs. A 34 ans, il continue aujourd’hui d’enchaîner les salles de stand-up et les festivals.

Adrien Arnoux enchaîne les salles parisienne… et se retrouve au Fridge !

Originaire de la banlieue parisienne, jadis professeur de guitare, c’est en 2012 qu’Adrien Arnoux s’est lancé dans la grande aventure du stand-up après avoir tenté une carrière dans la musique. Il dit lui-même qu’après avoir découvert le stand-up sur YouTube, son amour pour l’écriture et l’habitude de la scène en tant que musicien rendaient cette reconversion évidente. Le parisien a alors entrepris de faire des scènes ouvertes jusqu’à ce que l’humoriste Shirley Souagnon, avec qui il a régulièrement joué, le prenne sous son aile.
C’est ainsi qu’il se dévoila dans le All Star Comedy Club France de Sugar Sammy et partagé l’affiche avec Noman Hosni pendant quelques soirs. A 34 ans, il continue aujourd’hui d’enchaîner les salles de stand-up et les festivals.
« Le stand-up est la meilleure manière de me définir ».
Bien qu’il ne se prête pas à ranger son style dans une case précises, l’humoriste est inspiré de nombreux humoristes américains : Louis CK, Doug Stanhope, Marc Maron ou encore Kyle Kinane… Les influences sont nombreuses et Adrien Arnoux est avant tout un grand fan des deux premiers spectacles de Bill Burr.

Ses sketchs sont intimes, honnêtes, le comédien parle de de sa vie, de ses expériences et ne s’interdit aucun sujet : « Mon frère a découvert qu’il était homo à 15 ans. Moi, je l’ai grillé vers 8-9 quand il dansait sur du Britney Spears. »
Les thèmes sont larges. En clair il écrit tout ce qui lui passe par la tête et les transforme en vannes.

C’est lorsqu’il a gagné le concours Joke Nation 2015, et qu’il a commencé à participer au gala du Montreux festival en décembre 2015 qu’il a commencé à décoller. Depuis, l’ascension continue avec ses participations au Montreux Comedy Festival et à la saison 9 du Jamel Comedy Club.
Son objectif final ? Jouer partout dans le monde. Et c’est bien parti puisqu’il a déjà été présent en Corée du Sud, au Canada, en Suisse, en Belgique et à Los Angeles.