Jo Brami

Après le succès de son premier Seul en scène, le stand uppeur se produit dans les scènes ouvertes de la capitale !

Après le succès de son premier Seul en scène, le stand uppeur se produit dans les scènes ouvertes de la capitale !

Né à Paris en 1994, Jo Brami y a grandi avant de déménager dans le Sud à l’âge de 12 ans. Il remonte cependant sur la capitale en 2011 pour se lancer pleinement dans sa passion, la comédie, après s’être fait connaître l’année précédente lors de sa participation au concours « Factorire » organisé par Nice TV, où Cauet présidait le jury.
Depuis, l’humoriste, comédien, et auteur perfectionne son jeu et a su développer un humour bien à lui : « J’interagis avec le public mais toujours avec bienveillance même si je peux être taquin. »

Dans ses spectacles, Jo Brami propose une performance drôle, originale, intelligente et émouvante.
« Si tes enfants te manquent, t’as qu’à sortir avec une fille de leur âge. » Du genre à nous emmener dans le fruit de ses réflexions et ne dresser aucune barrière à son humour, ses interactions avec le public peuvent parfois prendre une tournure assez inattendue et mettre en valeur l’une de ses plus grandes qualités : l’improvisation !

Un an après sa révélation au concours « Factorire », il performe aux côtés d’Alex Lambert un premier spectacle intitulé « Showtime » au théâtre de la Comédie des Boulevard de Paris. Le duo y détournait les clichés du super-héros, s’amusait à ridiculiser les culturistes et à jouer les mythomanes jusqu’à l’absurde. Il interprète peu de temps après le rôle d’un séducteur dans la comédie de Pascal Grégoire « La Guerre des sexes » à la Comédie République, une pièce qui analysait avec humour le lien entre le sexe et les relations de couple. Ce spectacle remporte un franc succès puisque la troupe part en tournée à travers la France en 2013, et a été vue par près de 300 000 spectateurs.
Un an plus tard, Jo rejoint la troupe Fun Corp qui réalise des vidéos humoristiques sur YouTube, avec le soutien de Canal Factory, filiale de Canal+.
Sa carrière de comédien se poursuit lorsqu’il débute en janvier 2015 dans la comédie « 1 vie 2 rêves » au théâtre des Feux de la rampe, où il endosse le rôle d’un comédien suicidaire après une journée de casting ratée, qui tente en vain d’enregistrer une vidéo pour ses amis avant de partir. Encore une fois, le succès est au rendez-vous, et Jo Brami lance son premier one-man-show co-écrit avec Patrick Chanfray et Romain Barreda, « La Vie à l’envers » en avril 2017, un spectacle qui mêlait habilement humour et poésie, stand-up et personnages, et pose la question du sens de la vie à travers une histoire des plus originales : Jo se retrouve par erreur au Paradis après une longue vie. Pour se racheter, Dieu lui propose alors de revivre sa vie à l’envers. Naître vieux, mourir bambin. Une histoire dont l’artiste a eu l’idée à 24 ans, nourrit par l’envie de raconter la vie, d’abord d’une manière non autobiographique. C’est ainsi que le spectacle a évolué et s’appelle désormais « Ma vie à l’envers. »
Jo Brami s’est illustré sur de nombreuses scènes, notamment aux Open du Rire en 2017, mais est également présent sur le web, souvent en compagnie de l’humoriste Edgar-Yves Monnou comme dans la web-série humoristique « Ed et Jo » ou encore dans « Pause Clope », un programme court dans lequel le duo présente des petites scénettes d’une à deux-trois minutes avec deux personnes qui prennent leur pause cigarette.
Vous pourrez retrouver Jo au Casino de Paris en 2020 dans « Ben Hur, la parodie » écrit par Hugues Duquesne et Olivier Mag, une pièce dans laquelle il joue le rôle de Messala, le méchant de l’histoire, aux côtés de Olivier Mag, Hugues Duquesne et Sébastien Chartier.