Kev Adams

Après le carton de son spectacle Sois 10 ans, l’humoriste ouvre sa Comedy Room, Le Fridge.

Kev Adams, de son vrai nom Kevin Smadja, naît le 1er juillet 1991 dans le 16e arrondissement de Paris d’un mère juive tunisienne et d’un père juif algérien. Il grandit avec deux frères cadets, Noam et Lirone, et choisit sa voie à sept ans lorsqu’il découvre le film Titanic de James Cameron. Ainsi commence-t-il des cours de théâtre et s’orientant un temps vers le cinéma avant d’écrire ses propres sketchs, avec l’aide de ses amis, dans un cahier de cours d’histoire-géographie, qui lui permettent de faire ses tout premiers pas sur scène.

En 2009, il obtient son bac littéraire et s’inscrit en fac de droit, tout en continuant à se produire sur scène, mais avoue qu’il est « difficile, voire impossible de concilier les deux ».

Après le carton de son spectacle Sois 10 ans, l’humoriste ouvre sa Comedy Room, Le Fridge.

Kev Adams, de son vrai nom Kevin Smadja, naît le 1er juillet 1991 dans le 16e arrondissement de Paris d’un mère juive tunisienne et d’un père juif algérien. Il grandit avec deux frères cadets, Noam et Lirone, et choisit sa voie à sept ans lorsqu’il découvre le film Titanic de James Cameron. Ainsi commence-t-il des cours de théâtre et s’orientant un temps vers le cinéma avant d’écrire ses propres sketchs, avec l’aide de ses amis, dans un cahier de cours d’histoire-géographie, qui lui permettent de faire ses tout premiers pas sur scène.

En 2009, il obtient son bac littéraire et s’inscrit en fac de droit, tout en continuant à se produire sur scène, mais avoue qu’il est « difficile, voire impossible de concilier les deux ».

Ses textes inspirés de ses problèmes d’ado est repéré en 2009 par Elisa Soussan, productrice d’Anne Roumanoff, qui l’invite à se produire sur la scène de l’Olympia le 27 mars 2009. La même année, le grand public découvre l’humoriste dans l’émission ​Rire ensemble contre le racisme,​ retransmise sur France 2. Il lance alors son premier spectacle intitulé ​The Young Man Show​, d’abord à Paris, avant de se produire en tournée dans toute la France. On lui permet ensuite de faire la première partie du spectacle de Gad Elmaleh au Palais des sports de Paris en 2010 et c’est le 22 juillet 2012 que sa tournée s’achève en Suisse, lors du Paléo Festival Nyon.

De septembre 2010 à février 2011, il est candidat régulier de l’émission ​On n’demande qu’à en rire​ présentée par Laurent Ruquier où il gagne en visibilité médiatique et devient populaire. Il quitte volontairement l’émission pour se consacrer au tournage de la série Soda, dont il s’est vu offrir le rôle principal d’Adam Fontella. Cette série télévisée sur le thème de l’adolescence est diffusée à partir de l’été 2011 sur la chaîne M6, puis sur W9 en 2012.

Au final, ses spectacles sont au nombre de 4 étalés sur 10 ans :

  • 2010 – 2012 : The Young Man Show
  • 2013 – 2015 : Voilà, Voilà !
  • 2016 : Tout est possible (avec Gad Elmaleh)
  • 2018 – 2019 : Sois 10 Ans

Inspiré de Gad Elmaleh et Jamel Debbouze, l’humoriste et acteur sert, en parallèle de sa filmographie, des sketchs et une histoire à laquelle on s’identifie. « J’aimerai être un mélange de Léonardo Dicaprio et Gad Elmaleh. Je ne suis certainement pas le plus drôle, mais je suis le plus déterminé ». Sa détermination n’a d’égal que la hauteur de ses ambitions.

Si ses anciens spectacles tournaient principalement autour de thématiques propres aux ados, il est aujourd’hui devenu un homme qui approche de la trentaine et dont la carrière perdure toujours après 10 ans. « Sois 10 ans » se place alors comme son spectacle de la maturité. Kev n’a plus les mêmes problèmes, sa même vision du monde a évolué avec la vie qu’il mène aujourd’hui.

Il nous raconte sa célébrité, son histoire avec Iris Mittenaere, rend hommage à son grand père… Tant de choses qui rendent son spectacle on ne peut plus intime, tout en gardant beaucoup d’autodérision : « Kev Adams a commencé avec l’émission « on ne demande qu’à en rire ». On attend toujours. »

Les distinctions qui l’ont propulsé ont été celles que lui ont offertes l’émission « On ne Demande qu’à en rire » où il fait partie, le 23 octobre 2010, des cinq humoristes ayant obtenu au moins une fois 80 points sur 100 et qui ont ainsi pu jouer un extrait de leur spectacle lors d’une émission spéciale.

Il a également participé au Festival du Rire de Liège en 2018 et, si en 2015 son spectacle Voilà, voilà,​ en tournée dans toute la France réunit 500 000 spectateurs et est retransmis en direct sur M6, la consécration a eu lieu le 28 décembre 2019 lorsque son spectacle « Sois 10 ans » a été retransmis en direct sur TF1 lors de sa dernière représentation depuis le Zénith de Nantes après 120 dates. Le spectacle séduit plus de 3,2 millions de téléspectateurs.

S’ensuivra en 2020 une tournée internationale, notamment aux Etats-Unis, à Londres et à Sydney.

Toujours sur TF1, il est membre du jury de la version française de Mask Singer depuis novembre 2019, aux côtés d’Alessandra Sublet, Jarry et Anggun.

 

Après plusieurs comédies à succès comme Les Profs de Pierre-François Martin-Laval en 2013 ou encore Fiston de Pascal Bourdiaux l’année suivante aux côtés de Franck Dubosc, Kev Adams s’impose comme un acteur phare des comédies française dont le plus gros succès au Box Office est Les Nouvelles Aventures d’Aladin d’Arthur Benzaquen en 2015 qui a rassemblé 4 424 083 entrées et dans lequel il tient le rôle principal.

« Il a joué dans Aladin. Quand tu vois comment il parle, le môme, c’est sûr qu’on n’allait pas le prendre pour jouer le génie. » Si l’humoriste est fier de sa carrière, il garde beaucoup d’humilité et en ris souvent.