Merwane B

Après de nombreux passages en salles de stand-up, l’humoriste lance son premier spectacle « Pour la première fois, Merwane Benlazar » !

Né à Saint-Denis dans la première moitié des années 90, Merwane Benlazar a grandi dans un groupe de potes avec une seule préoccupation : se marrer. Il concède lui-même qu’il n’est même pas le plus drôle de son quartier et que son objectif, en cours, était de faire rire les profs.
C’est en découvrant les spectacles de Jerry Seinfeld et Chris Rock sur YouTube et en voyant des gens qui lui ressemblent faire la même chose au Jamel Comedy Club que le jeune artiste en herbe découvre le stand up.

Après de nombreux passages en salles de stand-up, l’humoriste lance son premier spectacle « Pour la première fois, Merwane Benlazar » !

Né à Saint-Denis dans la première moitié des années 90, Merwane Benlazar a grandi dans un groupe de potes avec une seule préoccupation : se marrer. Il concède lui-même qu’il n’est même pas le plus drôle de son quartier et que son objectif, en cours, était de faire rire les profs.
C’est en découvrant les spectacles de Jerry Seinfeld et Chris Rock sur YouTube et en voyant des gens qui lui ressemblent faire la même chose au Jamel Comedy Club que le jeune artiste en herbe découvre le stand up.
Tout était alors en place pour préparer la vocation d’un jeune comique qui, du haut de ses 16 ans, écrivait déjà ses premiers sketchs et se produisait au Bordel Club en parallèle des cours. Il continue jusqu’à 18 ans et arrête un temps. Alors qu’il préparait une licence administration économique et sociale, le comique ne se sentait pas à sa place et décide rapidement de quitter les bancs de la fac pour se lancer à 100% dans l’humour.
C’est ainsi qu’il commence à fouler le plancher du labo du rire du Paname où il développe un style de stand-up bien à lui et cherche avant tout à s’amuser en racontant ses histoires :
« C’est toujours les vacances. On travaille, certes, mais tous les jours, on s’amuse. »

Dans des sketchs où se mêlent habilement improvisation et story-telling, le comédien se raconte, parfois moqueur mais toujours bienveillant, d’autant plus qu’il ne manque pas de se moquer de lui-même : « Je pense que je renvoie l’image d’un arabe, de banlieue, mais… pas dangereux. »
Un adepte de la punchline qui prend plaisir à interagir avec le public et vous surprendra avec ses anecdotes si folles et pourtant tellement vraies.

S’il est passé au Bordel Club et au Paname très tôt, la véritable révélation a eu lieu lorsqu’il a intégré la Troupe du Jamel Comedy Club lors de son passage dans la saison 10 de l’émission en 2019.
Il a également pu être MC sur le plateau de Gad Elmaleh (Stand Up Paris) et a même fait les premières parties, entre autres, de Panayotis Pascot et Roman Frayssinet.
Après avoir arpenté la totalité des shows parisiens, il lance son premier spectacle sobrement intitulé « Pour la première fois, Merwane Benlazar » au Point-Virgule.