Nordine Ganso

Si vous ne l’avez pas encore découvert sur des scènes ouvertes, l’humoriste vous donne l’occasion d’assister à son premier spectacle avec « Fragilement drôle » !

Si vous ne l’avez pas encore découvert sur des scènes ouvertes, l’humoriste vous donne l’occasion d’assister à son premier spectacle avec « Fragilement drôle » !

Né en 97 à Bordeaux d’un père congolais et d’une mère française, Nordine Ganso s’est passionné dès l’adolescence pour l’humour et avoue que c’était le meilleur moyen pour lui de se faire des amis et nouer des relations. Il s’est par ailleurs orienté après l’obtention de son bac ES (mention très bien !) vers plusieurs voies avant de réaliser que son avenir était sur scène et nulle part ailleurs, lui qui s’est lancé dans le stand up dès l’âge de 18 ans en parallèle de ses études, lorsqu’il est monté sur la scène ouverte, le « Gavé Stylé ».
Un choix judicieux pour le jeune homme qui s’est rapidement produit à la fois dans sa ville natale, mais aussi dans les scènes ouvertes de la capitale, jusqu’à s’inscrire au festival d’humour étudiant le « Campus Comedy Tour », encouragé par ses proches.
Inspiré par de nombreux humoristes tels que Jamel, Gad Elmaleh, Thomas NGijol, mais également Malik Bentalha ou encore Baptiste Lecaplain. L’artiste confesse par ailleurs qu’à l’image de Kyan Khojandi et de Fary, sa plus grande source d’inspiration, il a vocation à permettre aux gens de réfléchir en sortant de son spectacle.
« Je suis un mec qui aime se mettre en avant. Je suis complètement imbu de moi-même ! » : une déclaration faussement prétentieuse pour quelqu’un qui a appelé son premier one-man-show « Fragilement drôle », un titre qui sonne comme une ironie puisque l’artiste considère selon ses dires que donner la vérité sur ce qu’on vit et ce qu’on pense, c’est justement la vraie force de quelqu’un.

« Fragile mais pas victime ». C’est ainsi que se décrit Nordine qui se dévoile au public à travers ses anecdotes, son parcours et sa vision du monde. Un comique touchant qui brille par son honnêteté et sa simplicité, au point d’aborder sans tabous des histoires particulièrement intimes mais surtout hilarantes.
Si sa tendance à raconter ses malheurs sur scènes laissent transparaitre une certaine fragilité, le stand-uppeur sait en jouer et c’est ce qui fait aujourd’hui sa force : « Depuis que je parle de ma virginité, j’attire plus les filles qu’avant comme si j’étais un trophée. »
Nordine sait amener son public avec finesse sur une introspection, de quoi le retenir et le surveiller de près.

Le jeune homme, qui représentait l’Inseec Bordeaux lors du Campus Comedy Tour, a remporté la sixième édition du concours après une finale à La Cigale, gagnant ainsi le titre d’étudiant le plus drôle de France en 2017. Depuis, c’est l’ascension constante puisqu’il s’est vu finaliste du FUP 2018 et a même fait partie de la troupe de Jamel Comedy Club un an plus tard, jusqu’à se hisser en première partie de nombreuses têtes d’affiches telles que Verino, Shirley Souagnon, Waly Dia le Woop ou encore Kheiron. Désormais présent dans de nombreuses scènes ouvertes comme le Paname Art Café, le Café Oscar et celle du Debjam Comedy, vous pouvez même assister à son premier spectacle à La Petite Loge, « Fragilement drôle », tous les jeudis jusqu’au 30 juillet 2020.