Redouane Bougheraba

Après le carton de “Redouane s’éparpille”, l’humoriste revient avec “On m’appelle Marseille”.

​D’origine algérienne, Redouane Bougheraba est un marseillais fier de l’être qui a grandi avec ses cinq frères et sa sœur comme un garçon turbulent jusqu’à intégrer une école privée chez les bonnes sœurs. Après être passé par une fac de science éco, il voyage beaucoup et travaille comme serveur, livreur… il enchaîne les petits boulots et est même propriétaire d’un Cyber Café à Marseille avant de s’installer en 2012 à Londres avec sa femme et sa fille et se consacrer pleinement à la comédie. Il débarque à Paris en 2015 et c’est avec sa participation à la saison 9 du Jamel Comédie Club qu’il commence à percer, avant de lancer son premier spectacle « Redouane s’éparpille. »

Après le carton de “Redouane s’éparpille”, l’humoriste revient avec “On m’appelle Marseille”.

​D’origine algérienne, Redouane Bougheraba est un marseillais fier de l’être qui a grandi avec ses cinq frères et sa sœur comme un garçon turbulent jusqu’à intégrer une école privée chez les bonnes sœurs. Après être passé par une fac de science éco, il voyage beaucoup et travaille comme serveur, livreur… il enchaîne les petits boulots et est même propriétaire d’un Cyber Café à Marseille avant de s’installer en 2012 à Londres avec sa femme et sa fille et se consacrer pleinement à la comédie. Il débarque à Paris en 2015 et c’est avec sa participation à la saison 9 du Jamel Comédie Club qu’il commence à percer, avant de lancer son premier spectacle « Redouane s’éparpille. »

Il a ainsi pu faire les premières parties de Big Flo et Oli dans aux Zeniths, loin des premières représentations qu’il faisait dans des chichas..!

« On fait ce qu’on a à faire, on essaie d’être bon. Ce n’est pas un 100 mètres, c’est un marathon. » Redouane est un humoriste plein de rêves qui a une longue histoire derrière lui.

Inspiré par son enfance et ses voyages, il se présente, parle de lui, de Marseille, de Paris, du monde du cinéma, de ses relations, du mariage… Redouane part dans tous les sens mais le fil conducteur, c’est bien lui​. Par ailleurs, si le marseillais ne se gêne pas pour se moquer des parisiens, il le fait avec beaucoup de bienveillance.

« A Paris, le fraudeur est exigeant. Il n’a pas l’argent mais il n’a pas le temps. »

Sa prestation lors du Jamel Comedy Club lui a ouvert les portes des Open du rire de Rire et Chanson, mais aussi du Campus Comedy tour et plus récemment de Clique sur Canal+. Il produit même des spectacles à Londres, notamment celui de Fary, « Hexagone », en 2019.

Après “Redouane Bougheraba s’éparpille”, son dernier spectacle “On m’appelle Marseille” est un portrait réaliste de sa vie, avec des thèmes universels et d’actualité (mariage, voyages, relations hommes femmes…). Le marseillais s’éparpille mais n’oublie manifestement pas d’où il vient !

Si on a pu l’apercevoir au cinéma dans « Patients », « C’est tout pour moi » et « Taxi 5 », sa prestation la plus notable est bien celle du film « La Vie Scolaire » réalisé par Grand Corps Malade et Mehdi Idir en 2019, où il joue le rôle d’un prof de sport « complètement loufoque » selon ses dires (les termes « vulgaire » et « indiscipliné » fonctionnaient aussi).

Un rôle de mauvais garçon hérité de ses références et de son enfance à Marseille : « IAM, NTM (…) t’écoutes ce rap, t’as envie de faire de la garde à vue ».