Urbain Courty

Parce qu’animer le Topito Comedy Night ne lui suffit pas, Urbain lance son premier spectacle « Urbain dit des trucs marrants » !

Urbain Courty, né le 13 juillet 1987, est un humoriste issu du collectif Topito, un site internet d’info divertissement spécialisé dans les classements en tout genre créé en 2006 dont la première vidéo sur YouTube remonte au 13 février 2013. On citera parmi peurs tops burlesques le « Top 15 des raisons de penser que 30 ans c’est mieux que 20 ans ».
En parallèle, Urbain commence le stand up en 2014 en jouant en anglais, yant une petite amie américaine et n’étant à l’époque pas inspiré par le stand up français. Il participe alors à un plateau animé par Sebastian Marx avant d’être repéré par Adrien Arnoux qui l’incitera à jouer en français avec lui.

Parce qu’animer le Topito Comedy Night ne lui suffit pas, Urbain lance son premier spectacle « Urbain dit des trucs marrants » !

Urbain Courty, né le 13 juillet 1987, est un humoriste issu du collectif Topito, un site internet d’info divertissement spécialisé dans les classements en tout genre créé en 2006 dont la première vidéo sur YouTube remonte au 13 février 2013. On citera parmi peurs tops burlesques le « Top 15 des raisons de penser que 30 ans c’est mieux que 20 ans ».
En parallèle, Urbain commence le stand up en 2014 en jouant en anglais, yant une petite amie américaine et n’étant à l’époque pas inspiré par le stand up français. Il participe alors à un plateau animé par Sebastian Marx avant d’être repéré par Adrien Arnoux qui l’incitera à jouer en français avec lui.
C’est alors que l’humoriste s’inscrit dans la nouvelle liste de stand uppeurs français et lance même le Topito Comedy Night, au sentier des halles, dans lequel il invite à chaque représentation cinq humoristes qu’il affectionne particulièrement. Depuis 2014, son plateau a vu la scène de l’Européen et a même joué à Montreux.
Mais l’artiste reste un pur produit du stand up américain, inspiré principalement par Bill Burr, Doug Stanhope, Louis CK, ou encore Dave Chapelle dont il salue l’honnêteté sans les textes : « Pour moi, le stand up, c’est ne pas avoir peur de dire un truc qu’on pense depuis toujours. »

Cette honnêteté, on la retrouve dans ses spectacles dans lesquels il parle de lui, de sa vision du monde… Urbain ne cherche pas à rentrer dans le modèle de l’humoriste à jeux de mots qui parle de l’actualité… ou alors très peu ! Le tout avec une aisance remarquable, puisqu’il considère qu’un mec marrant sur scène, « c’est un gars qui a l’air d’être aussi à l’aise que s’il était en slip dans son salon ».
« En prénom original, voire à chier, je vous mets tous à l’amende ! » L’humoriste n’a pas peur de rire des autres, mais aussi de lui-même.

Avec les plus de 100 millions de vues qu’ont généré les vidéos de Topito avec Urbain, ce dernier a déjà un beau palmarès, tant dans le stand up en ayant fait les premières parties de Mathieu Madénian, Paul Taylor et même Bun Hay Mean que dans l’écriture puisqu’il a notamment écrit pour Norman, Tania Dutel et Sebastian Marx.Parallèlement, il anime le podcast « Plutôt Caustique ».
Après un spectacle aux côtés d’Adrien Arnoux au Sentier des Halles à Paris, le stand uppeur poursuit aujourd’hui avec son spectacle solo « URBAIN DIT DES TRUCS MARRANTS » jusqu’au 26 mars, en plus de son rôle d’animateur pour le Topito Comedy Night jusqu’au 29 avril.